Pôle Femme-Mère-Enfant Simone Veil

Centre médical à Istres

Acceuil Team Caulet Anne -Marie

Caulet Anne -Marie

Psychomotricienne


Qualification

Psychomotricienne

Contact Info

Vendredi08h00 - 20h00

 

Psychomotricienne diplômée depuis 2012, j’ai exercé auprès d’enfants présentant un trouble du spectre autistique, en libéral à domicile auprès d’enfants présentant diverses difficultés, et auprès de personnes âgées.
Passionnée par mon métier, j’ai à cœur d’accompagner mes patients le mieux possible afin de leur permettre de s’épanouir.

 

Une petite citation de Confucius que j’aime particulièrement :

«  Dis-moi et j’oublierai, Montre moi et je me souviendrai, Implique moi et je comprendrai ».

En psychomotricité, le jeu est le principal support d’apprentissage. L’enfant est ainsi impliqué et peut aller dans sa zone de difficulté.
Mon travail consiste à repérer quelles sont les forces et les difficultés de l’enfant : c’est le bilan psychomoteur.

 

A la suite de cela sont définis des objectifs d’amélioration. Un suivi sera plus efficace et fructueux si l’enfant a envie de progresser et d’avancer. Le lien qui se tisse au fil des séances permet de (re)donner confiance à l’enfant dans ses capacités et l’encourage à progresser et tester de
nouveaux apprentissages. C’est le domaine de l’éducation et la rééducation psychomotrice.

 

Il y a également tout le champ de la thérapie psychomotrice qui permet de se réconcilier avec soi-même, avec son corps et ses capacités. Etre bien dans son corps pour être bien dans sa tête, être bien dans sa tête pour être bien dans son corps. Corps et mental ne forment qu’une seule et même
entité.

 

Les indications pour venir voir une psychomotricienne sont les suivantes :

 

– Retard du développement psychomoteur : perturbation des acquisitions motrices,
prématurité, …
– Graphomotricité, rééducation de l’écriture : écriture peu lisible, lente, douloureuse, …
– Maladresse motrice et gestuelle : TAC, dyspraxie
– Trouble de la modulation sensorielle : passation du Profil Sensoriel de Dunn, intégration sensorielle
– Gestion des émotions, du stress,  apprentissage de la relaxation psychomotrice (Soubiran)
– Trouble des apprentissages : trouble de l’attention et des fonctions exécutives
– Troubles du comportement : instabilité/agitation psychomotrice, inhibition, troubles des habilités sociales, etc…
– Difficultés de repérage ou d’organisation dans le temps et l’espace
– Troubles du schéma corporel et de l’image du corps : se représenter son corps, manque de conscience du corps et/ou de l’estime de soi
– Troubles de la latéralité, trouble de la maturation et régulation tonique Informations déroulement des soins :

 

La psychomotricité est réalisée sur prescription médicale uniquement.

 

Parlez-en avec votre médecin si une indication ci-dessus vous semble pertinente pour vous ou votre enfant. Voyez ensemble si un
bilan psychomoteur et/ou des séances sont nécessaires. Une ordonnance vous sera demandée lors du bilan.

Tout suivi en psychomotricité commence par un bilan psychomoteur afin d’évaluer les points forts et les difficultés rencontrées pour ensuite déterminer des objectifs/axes de travail. Si vous avez déjà réalisé un bilan/suivi par ailleurs, celui-ci doit être récent.
Le bilan se compose d’un entretien et d’en général de deux séances de passation. Il peut y avoir besoin d’une ou deux séances supplémentaires selon le profil/particularités de l’enfant.

La séance type est de 45 minutes. Un aménagement sur 30 minutes peut être proposé selon les
capacités d’attention/concentration de votre enfant.
Une fois le bilan établi et les objectifs définis, la prise en charge se déroule généralement à raison d’une séance par semaine.

 

Aides financières :

 

Au niveau des aides financières et financements : la psychomotricité, bien que primordiale et sur prescription médicale, n’est actuellement pas remboursée de façon systématique en libéral, mais seulement dans les institutions (cmp, camsp, ime, sessad…).

Pour obtenir une aide financière de la sécurité sociale en prise en charge libérale, il faut que l’enfant/l’adulte soit reconnu auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées). La famille fournit alors le devis et les honoraires à la MDPH et l’allocation AEEH s’ajuste en fonction des soins réalisés.

Les frais sont donc à avancer.

A noter, qu’il ne peut y avoir de prise en charge simultanée ergothérapie et psychomotricité de remboursée par la sécurité sociale.

Au niveau des mutuelles, quelques-unes remboursent ou participent aux soins psychomoteurs. Il faut se renseigner auprès de votre mutuelle pour savoir s’il y a une aide ou pas.

Il est aussi possible de faire une demande d’aide extralégale écrite auprès de votre mutuelle, qui peut aboutir à une aide financière. Cela dépend de la bonne volonté de votre mutuelle et de la pertinence/importance des soins.

 

Informations Pratiques :

 

Présence sur le pôle Femme Mère Enfant  les vendredis uniquement.

– Mail : cauletam@gmail.com
– Téléphone portable : 06 99 17 57 95
La prise de rendez-vous peut se faire soit au secrétariat du pôle, soit via ma ligne directe.

 

En cas d’imprévu/annulation : merci de m’envoyer un sms ou joindre le pôle 48h à l’avance.